De la Syrie à la France… De Damas à Paris…

Toute une histoire… notre histoire…

Une histoire qui parle de peine et de joie, de doutes et d’espérance, de vie tout simplement…

La vie en Syrie

La vie en Syrie était normale : nous vivions comme tous les Syriens, en particulier les chrétiens dans une famille chrétienne catholique. Tout était beau : notre petite famille, notre entourage, nos amis, notre travail et nos études, notamment nos relations avec la famille salésienne au Centre Don Bosco de Damas où nous avons appris l’âme du travail, la coopération et l’amour.

Depuis notre plus tendre enfance, nous faisons partie de la famille salésienne, jusqu’à devenir animatrices du centre de jeunes Don Bosco.

C’est aussi ce même esprit que nous avons trouvé ici à Don Bosco Paris

*******

Je vais vous parler un peu de mon pays et vous montrer rapidement quelques images de Syrie, Damas, l’église de Don Bosco Damas et de la situation de la guerre.

*******

La Guerre en Syrie a déplacé des millions de Syriens et tué beaucoup d’enfants et des personnes innocentes. Nombreux sont ceux qui souffrent encore de l’absence des besoins de la vie quotidienne : comme l’électricité, la nourriture et l’eau… sans parler de tous les dégâts psychologiques !

Seul le peuple syrien est resté victime de cette guerre sanglante.

*******

À cause de cette guerre, nous avons décidé de nous déplacer en France il y a 2 ans et notre nouvelle vie a commencé…

Au début, la situation était difficile mais, heureusement, grâce à la prière, aux différents soutiens, à l’accueil et au logement chez les salésiens de Don Bosco, nous avons pu surmonter pas mal de difficultés. Face aux nombreux obstacles que nous avons rencontrés, toutes les relations que nous avions avec la famille salésienne nous ont beaucoup aidées, en particulier notre relation avec le père Xavier de Verchère.

Nous avons aussi reçu un soutien pour étudier le français.

Les salésiens nous ont aidés à nous intégrer en participant à de nombreuses activités sociales et culturelles, puis en faisant du bénévolat pour aider la Fondation Don Bosco.

Nous avons rejoint la Croix-Rouge française et avons étudié la langue à l’université, ce qui nous a permis de nous sentir plus utiles et efficaces.

Tout cela était suffisant pour ressentir la joie intérieure et l’équilibre personnel que nous pensions avoir perdus.

Nous apprécions sincèrement l’accueil reçu par la Province salésienne de don Bosco, pleine d’amour et d’attentions.

Nous avons vraiment le sentiment de faire partie de votre famille … Ce sentiment d’appartenance à la même famille a ajouté de la joie et du réconfort à nos cœurs.

**********

Je prie tous les jours pour la Paix dans mon pays, la Syrie et dans tous les pays, je souhaite à la France plus de paix, je remercie Don Bosco…

Nous apprécions votre coopération constante et votre soutien,

Vous êtes notre deuxième famille…

Dans la joie de faire partie de la même famille, nous vous invitons à apprendre un petit pas de danse syrienne.

Merci à Rasha et Dima Mourad pour ce témoignage.

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Share This